menu Menu
Bye-Bye Car, chapitre trente-quatre
Par Priss Publié dans Histoires Jeunesse sur 14 juillet 2020 Un commentaire 2 minutes de lecture
Bye-Bye Car, chapitre trente-cinq  Précédent Bye-Bye Car, chapitre trente-trois  Suivant

Chapitre trente, Pakar et William sont en galère. Pour relire le trente-trois, c’est ici

Bye-Bye Car, chapitre trente-quatre

Pendant que William est à la recherche de BarJ, l’Enchantée Élue a sonné le rappel de ses troupes. Tous les Enchantés s’alignent sur la brèche. Après un rapide discours d’encouragement, ils se préparent. Leur colère est si grande que l’odeur de caramel brûlé envahit la frontière.

Dans une pièce du palais de métal, la Grande Sombre allume sa Boîte de Voyeuse. Une image de la Brèche apparaît. Les Enchantés se préparent à fondre sur le pays Fagottin. Un sourire démoniaque se dessine sur ses lèvres quand elle sort une conque de troll dans laquelle elle souffle. Un beuglement caverneux retentit : le signal pour libérer la brume. Les grosses cheminées crachent un brouillard épais et puant. La marée sombre glisse très rapidement en direction de la Brèche.

Parti en éclaireur plus tôt, un jeune Enchanté monté sur une Raie volante revient vers l’Élue, lui montrant un voile opaque venir au loin.

— Du brouillard ? Nous voilà bien, marmonne Bougon à ses côtés.

L’Enchantée Élue s’inquiète de ce changement de météo pas naturel du tout. Que prépare son ancienne complice ? La brume avance plus rapidement à chaque instant, elle n’est plus très loin. Puis soudain la voilà, elle les entoure, les enroule. L’odeur nauséabonde s’infiltre dans les vêtements, les narines, les oreilles des Enchantés. Les moins expérimentés s’étouffent, leurs forces s’évanouissent. La Raie de l’éclaireur gênée par l’odeur pique du nez puis se laisse tomber. Les Enchantements lancés n’y peuvent rien, ils sont comme aspirés par cette brume. La volonté des Enchantés les plus forts faiblit aussi. Bougon lance à l’Élue :

— Mais que se passe-t-il ? Je ne peux rien faire, et cette odeur…

Il tombe à la renverse. Toujours debout, mais complètement paralysée, l’Élue ne panique pourtant pas. Tout n’est pas perdu : les Chuchotements Enchantés ont parlé. BarJ se trouve quelque part dans le palais, un certain William l’accompagne dans son aventure, un petit garçon. L’Élue sourit. Heureusement, BarJ a préféré écouter les murmures magiques plutôt que ses ordres.

(à suivre)

©Priss

Bye-Bye car jeunesse roman


Précédent Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cancel Laisser un commentaire

keyboard_arrow_up