menu Menu
Bye-Bye Car, chapitre dix-neuf
Par Priss Publié dans Histoires Jeunesse sur 20 mai 2020 Un commentaire 4 minutes de lecture
Bye-Bye Car, chapitre vingt  Précédent Sondage sur Bye-Bye Car Suivant

BarJ fait son rapport, l’Enchantée Elue se fâche et fait voler les meubles. Pour relire le dix-huit clique par ici

Bye-Bye Car, chapitre dix-neuf

L’Enchantée Élue fait les cent pas dans sa maison en criant. Le moment de stupeur passé, sa colère avait éclaté comme un feu d’artifice. Tous les objets, meubles et BarJ lui-même se sont envolés dans la pièce. Tous flottent encore à qui mieux-mieux. BarJ a un peu le mal de mer d’être projeté dans tous les coins de la chaumière.

— Je suis OUTRÉE ! Un Enchanté ? Ou une d’ailleurs !

Elle s’arrête soudain en levant les yeux vers BarJ qui flotte près du plafond :

— C’est peut-être toi !

— Euh je ne serai pas venu vous voir…

— Mouai…Quel toupet ! Quelle inconscience ! Quel manque de jugeote !

Toujours en l’air, BarJ se met en tailleur et attend que le calme revienne. Les colères de l’Enchantée Elue sont connues pour être brèves mais féroces. Mieux vaut patienter. Les objets virevoltent, BarJ aussi mais réussit à contenir ses envies de vomir. Son visage est tout vert.

 L’Enchantée Elue esquisse enfin un mouvement de main et soudain tous les objets retombent à leur place d’origine sur les étagères ou dans les tiroirs.

Les deux fauteuils à bascule se retrouvent devant la cheminée. BarJ est projeté sur l’un d’eux.

— Aïe.

L’Enchantée Elue s’assoit sur l’autre.

— Il va falloir enquêter en pays Fagottin pour découvrir de quel Enchanté il s’agit. Je t’en charge BarJ. Tu commenceras par le palais de leur roi.

— Bougon ne sera pas content, répond-il en se frottant les fesses.

— Il n’en saura rien, cette enquête doit rester secrète. Je vais lui charger de surveiller Genessépa en prétextant que tu n’es finalement pas aussi doué que je l’espérais.

BarJ se renfrogne à cette idée. Les autres Enchantés le pensent déjà incapables. Tout ça n’arrangera pas sa réputation. L’Enchanté Elue sourit malicieusement :

— Ne t’inquiète pas. J’informerai seulement Bougon en lui demandant de garder le secret.

— Mais, c’est une vraie pipelette, rétorque BarJ irrité.

L’Enchantée Elue comprend l’agacement de BarJ. Les autres Enchantés ne sont pas tendres avec lui. BarJ est un peu fantasque. Il ne porte pas la robe des Enchantés et utilise une voiture plutôt qu’une manticore ou une licorne. Ses méthodes d’investigation sont très…disons, spéciales. Il est donc hors-normes, mais tout à fait capable. Elle lui souffle doucement :

— Tout ce qui compte est de rétablir l’équilibre.

L’irritation de BarJ faiblit. Il soupire :

— Oui. Je sais, mais parfois…

— Tu aimerais un peu plus de considération de la part des autres.

— C’est ça.

L’Enchantée Elue se lève de son fauteuil. Elle le comprend. A son époque, il en allait de même pour elle. Tout le monde la pensait incapable ou stupide.

— BarJ, reste toi-même. Le reste viendra, j’y veillerai.

Il se lève à son tour, la salue d’un signe de tête, puis se dirige vers la porte.

— Tu me rendras compte très régulièrement de l’avancée de ton enquête.

Il se retourne :

— Mais comment ça ?

L’Enchantée Elue fouille dans la poche de sa tunique, en sort une pierre grise tout à fait banale qu’elle lui lance. BarJ, dubitatif, la regarde.

— BarJ, c’est une Rocher Chuchoteur portable. Tu n’auras qu’à murmurer ton message.

— Oh !

 Les Rochers Chuchoteurs sont précieux car ils n’en restent plus beaucoup depuis le Cataclysme qui a eu lieu bien avant la naissance de BarJ, même bien avant de celle de l’Enchantée Elue. Il la range délicatement sur une poche à l’intérieur de sa tunique tout près de son coeur puis quitte la maison au toit d’herbes folles.

(à suivre)

©Priss


Précédent Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cancel Laisser un commentaire

keyboard_arrow_up