menu Menu
Aventures à Terdu-Prou (extrait): Leila
Par Priss Publié dans Histoires Jeunesse sur 28 septembre 2017 Un commentaire 3 minutes de lecture
Aventures à Terdu-Prou (Extrait): Madame Précédent Bienvenue sur le site des histoires de Priss Suivant

Aventures à Terdu-Prou

 “Chapitre où il n’est pas question de bottes

Ce jour-là, quand elle passe devant la dame assise sur le banc, Leila ne la voit pas. Pourtant, avec sa plume rose perchée sur sa tête et son boubou blanc, Madame se démarque dans la foule anonyme.

Mais Leila marche le haut du dos et les épaules courbés. Son cartable est lourd mais ce n’est pas lui qui pèse sur ses épaules. Elle regarde le bout de ses chaussures en marchant, ou bien en pistant les ‘inexactitudes’ du sol comme elle dit.

(C’est bien connu un sol doit être exactement plat pour que l’on puisse marcher sans tomber les fesses en l’air et être complètement ridicule; enfin c’est ce que Leila pense en tout cas.)

Elle ne remarque donc pas Madame qui la fixe de ses yeux perçants mais continue tout droit vers son lot quotidien de brimades en tous genres.

Arrivée devant le grand portail, elle lève le nez vers l’inscription en fer forgé: «Donjon des tortures et autres tracasseries». En dessous, sur le panneau blanc, apparaissent les instructions suivantes: «Bienvenue. Il est interdit d’apporter son audace. Estime de soi et dignité proscrites également.» Elle soupire en poussant un battant du portail, et le craquement métallique résonne en un rire sadique.

Leila, inscrite dans cet établissement, se demande au nom de quelle magie ou plutôt malédiction elle est née ici. Dans cette ville de Terdu Prou, l’ensemble de la communauté de la Majorité Normale vit selon des règles précises à suivre (bien sûr inculquées dès le plus jeune âge).

Par exemple dans le donjon, l’enseignement consiste en Mathématiques de Détournement de Fonds Privés ou Publics, Idiomes de Discours à Langue de Bois, Géographie des Coins à Fréquenter, Histoire et Instruction Civique de la Majorité Normale, Musique d’Ascenseurs, Education Physique et Sportive avec, par exemple, Sprint du Vol à l’Etalage ou Course Poursuite entre Harceleurs et Harcelés.

D’ailleurs, Leila est systématiquement dans le camp des harcelés et perd beaucoup. Elle est la plus mauvaise élève du donjon, ce qui irrite beaucoup ses parents, en particulier sa mère, Brigitte. Cette dernière est le maire de Terdu Prou et les mauvais résultats de Leila la mettent en rage.

Leila, elle, se trouve presque tout le temps ‘hors sujet’, tout comme ses devoirs d’ailleurs. Rien ne semble lui correspondre, et toute la ville et sa population l’étouffent. Il doit pourtant bien exister autre chose que Terdu Prou, espère-t-elle.

Ce matin, le premier cours est Musique d’Ascenseurs. C’est celui qui lui pose le moins de problème, mais l’agace quand même beaucoup. Le professeur excelle dans son genre: il réussit toujours à trouver des mélodies à jouer ou chanter qui collent au cerveau de Leila, comme les vieux chewing-gums sur les tables. Cette musique, l’adolescente ne l’aime pas. Comme elle ne connait que celle-là, Leila n’éprouve aucun intérêt à cette discipline qu’elle trouve un chouia trop adhérente.”

Pour retrouver Leila et les autres:

https://www.bookelis.com/jeunesse/35825-Aventures-a-Terdu-Prou.html

Aventures à Terdu-Prou jeunesse Leila roman


Précédent Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cancel Laisser un commentaire

keyboard_arrow_up